réprimander


réprimander

réprimander [ reprimɑ̃de ] v. tr. <conjug. : 1>
réprimender 1615; de réprimande
Blâmer avec autorité, pour amender et corriger. admonester, chapitrer, gourmander, gronder, houspiller, morigéner, reprendre, semoncer, sermonner, tancer; fam. attraper, engueuler, enguirlander, incendier; pop. disputer (cf. Remettre à sa place; fam. remonter les bretelles, secouer les puces, sonner les cloches, tirer les oreilles, passer un savon). Réprimander un enfant. « les pères et les maîtres n'ont jamais assez tôt tancé, corrigé, réprimandé, flatté, menacé » (Rousseau). ⊗ CONTR. Complimenter, féliciter, 1. louer.

réprimander verbe transitif Blâmer quelqu'un avec autorité : Réprimander un élève.réprimander (synonymes) verbe transitif Blâmer quelqu'un avec autorité
Synonymes :
- attraper (familier)
- disputer (familier)
- gourmander (littéraire)
- morigéner
- tancer (littéraire)
Contraires :
- féliciter

réprimander
v. tr. Blâmer, admonester.

⇒RÉPRIMANDER, verbe trans.
A. Faire des reproches à quelqu'un, l'admonester. Synon. (fam.) attraper, blâmer, (pop.) engueuler, gourmander, gronder, houspiller.
Réprimander qqn. Réprimander un élève, un employé; réprimander doucement, vertement qqn. Sans cesse il rappelait quelqu'un à l'ordre; et, ne sachant s'il avait affaire à un bon élève ou à un paresseux, il réprimandait des élèves qu'on n'avait pas l'habitude d'entendre traiter comme des cancres (LARBAUD, F. Marquez, 1911, p. 65).
Réprimander qqn pour qqc., pour + inf. Réprimander qqn pour sa faiblesse, son indiscipline. Il y a eu déjà de nos jeunes gens mandés, menacés, réprimandés pour des chansons, pour avoir ri (COURIER, Pamphlets pol., Pétition pour vill., 1822, p. 140). Je vous rappellerai le deuxième chapitre de l'Apocalypse, où les Anges d'Éphèse et de Pergame sont réprimandés pour avoir mal gardé leur Église (A. FRANCE, Révoltes anges, 1914, p. 92).
Réprimander qqn sur qqc. Ces lettres auraient-elles dû m'attirer les reproches de ma mère qui me réprimandait avec ironie sur mon style? (BALZAC, Lys, 1836, p. 11).
Réprimander qqc. de qqn. Réprimander la paresse de qqn. Il réprimanda spécialement les vices de ceux qui s'étaient chargés de conduire le royaume, et dit qu'il était gouverné mal et avec insouciance (BARANTE, Hist. ducs Bourg., t. 2, 1821-24, p. 364).
Absol. Son successeur est un ange de douceur qui s'attendrit au lieu de réprimander (BALZAC, Lys, 1836, p. 199).
B. — DR. Énoncer un blâme pour amender, corriger quelqu'un de sa faute. Synon. blâmer, censurer. Mais on le trouvait plus souvent dans les cabarets que sur le carreau [des halles] et (...) il fut plusieurs fois réprimandé et finalement révoqué (A. FRANCE, Pt Pierre, 1918, p. 182).
REM. Réprimandeur, -euse, subst. et adj. (Celui, celle) qui fait des reproches à tout propos. [Émile] ne l'avait pas vue [sa mère] depuis l'époque des vacances, qu'ils avaient passées ensemble à Paris, loin de la contrainte assidue et sèchement réprimandeuse de leur commun maître, M. Cardonnet (SAND, Péché de M. Antoine, t. 1, 1845, p. 60).
Prononc. et Orth. :[], (il) réprimande [-]. Ac. 1694, 1718: reprimander; dep. 1740: ré-. Étymol. et Hist. 1535 reprimender (doc. ds Z. rom. Philol. t. 67, 1951, p. 39). Dér. de réprimande; dés. -er. Fréq. abs. littér.:92.

réprimander [ʀepʀimɑ̃de] v. tr.
ÉTYM. 1615, resprimender; de réprimande.
Blâmer avec autorité, d'une manière formelle, pour amender et corriger. Admonester, attraper, avertir, blâmer, chapitrer, condamner, critiquer, gourmander, gronder, houspiller, moraliser, morigéner, redresser, reprendre, semoncer, sermonner, tancer.fam. Assaisonner, sonner les cloches, disputer, donner sur les doigts, sur les ongles, emballer, engueuler, moucher, remettre à sa place, chanter pouilles, secouer les puces, savonner, secouer, laver la tête, tirer les oreilles (fig.). || Réprimander qqn, un enfant, le réprimander doucement, sévèrement. || Il s'est fait vertement réprimander. → aussi Désapprobation, cit. 1.
0 Comme on ne veut pas faire d'un enfant un enfant, mais un docteur, les pères et les maîtres n'ont jamais assez tôt tancé, corrigé, réprimandé, flatté, menacé, promis, instruit, parlé raison.
Rousseau, Émile, II.
Infliger une réprimande (spécialt). Blâmer, censurer; → Déontologie, cit. 2.
CONTR. Complimenter, féliciter, louer.
DÉR. Réprimandable.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • reprimander — REPRIMANDER. v. a. Quelques uns écrivent, Reprimender. Reprendre quelqu un, luy remontrer sa faute avec authorité. Je l ay fort reprimandé sur telle chose. je l en ay reprimandé. il ne peut souffrir d estre reprimandé. quel pouvoir a t il de nous …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Reprimander — Rep ri*mand er ( m?nd ?r), n. One who reprimands. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • réprimander — vt. , disputer, quereller, dire son fait à, engueuler, adresser une réprimande à, blâmer, corriger verbalement (qq.) : disputâ (Saxel.002) ; reprandre <reprendre> (002), rprêdre (Albanais.001) ; savonâ <savonner> (Annecy.003,… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • RÉPRIMANDER — v. a. Reprendre quelqu un avec autorité, lui reprocher sa faute. Je l ai fort réprimandé, fortement réprimandé sur telle chose. Je l en ai réprimandé. Il ne peut souffrir d être réprimandé. Quel droit a t il de vous venir réprimander ? RÉPRIMANDÉ …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • RÉPRIMANDER — v. tr. Reprendre quelqu’un avec autorité, lui reprocher sa faute. Je l’ai fortement réprimandé sur sa conduite. Je l’en ai réprimandé. Il ne peut souffrir d’être réprimandé. Quel droit a t il de vous réprimander? …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • réprimander — (ré pri man dé) v. a. Reprendre quelqu un avec autorité. •   Il y avait peu d années [en 1705] que l archevêque d Arles, Mailly, avait été sévèrement réprimandé par le roi pour avoir écrit de lui même au pape, et en avoir reçu un bref, quoi qu il …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • reprimander — n. one who reprimands, scolder, admonisher, chastiser …   English contemporary dictionary

  • skandalat — réprimander …   Dictionnaire Breton-Français

  • reprimand — reprimander, n. reprimandingly, adv. n. /rep reuh mand , mahnd /; v. /rep reuh mand , mahnd , rep reuh mand , mahnd /, n. 1. a severe reproof or rebuke, esp. a formal one by a person in authority. v.t. 2. to reprove or rebuke severely, esp. in a… …   Universalium

  • morigéner — [ mɔriʒene ] v. tr. <conjug. : 6> • fin XVIe; morigéné 1314 ; lat. médiév. morigenatus « bien élevé », class. morigeratus « complaisant, docile » 1 ♦ Vx Élever. « bien mal morigéné » (Molière ). 2 ♦ (XVIIIe) Mod. Réprimander. ⇒ gourmander,… …   Encyclopédie Universelle